Collection Oul Ginsan Kijiro

Cette collection est réalisée avec de l'acier Ginsan (Silver Paper n ° 3) et un manche "Urushi" (lacage traditionnel japonais). Le tranchant et la facilité d'entretien  de cet acier sont les qualités premières. Il est très similaire au VG10 dans sa composition : il contient 0.95% de carbone, et 13% de Chrome. Cette alliance carbone/chrome permet à la lame d'être à la fois bien dur, mais aussi légèrement souple. Grâce au chrome, sa capacité inoxydable n'est pas altérée. La lame de 3 couches est constituée d'un noyau en acier Ginsan pouvant atteindre une dureté de 62 HRC avec un revêtement latéral en acier inoxydable. Elle a une ligne shinogi claire. Le bord est très fin. La colonne vertébrale et Machi sont polis miroir. Le manche, de forme octogonale droite traditionnelle, est laqué avec un magnifique urushi «Kijiro». Le revêtement «Kijiro» rend le bois magnifique en utilisant de l'urushi pur. L'urushi (laque) est la sève du Rhus Vernicifera, dit "arbre à laque", présent en Extrême-Orient et en Asie du Sud-Est. S'écoulant des incisions pratiquées dans l'écorce, la laque brute est un suc visqueux blanc-grisâtre. Ce n'est qu'après une série d'opérations (filtrage, homogénéisation et déshydratation) que celle-ci devient transparente et peut être teintée en noir, rouge, jaune, vert ou brun. Une fois travaillée, elle est séchée dans des conditions très précises : une température entre 25 et 30° C et un taux d'humidité compris entre 75 à 80%. Sa récolte et son traitement extrêmement technique font de l'urushi une matière première très coûteuse.